C'est parti pour le 2nd tour. Cette fois-ce c'est Mr Sarkozy qui a pris soin de m'ecrire en premier:



Chers compatriotes établis hors de France,

A l'occasion du premier tour de l'élection présidentielle, les Français se sont massivement exprimés, marquant leur volonté de ne laisser personne décider à leur place : c'est une victoire pour notre démocratie.

Tout au long de la campagne, j'ai voulu mettre au coeur de la politique des valeurs comme l'identité nationale, l'autorité, le travail, le mérite. J'ai voulu parler de morale. J'ai proposé la revalorisation du travail, l'école de l'excellence, la moralisation du capitalisme financier, la révolution du développement durable. J'ai dit que ma priorité était de donner à chacun le moyen d'accomplir ses rêves, de réaliser ses ambitions, de réussir sa vie. Ces principes sont le fondement de mon projet politique : je suis profondément convaincu que l'avenir de notre pays, sa prospérité, sa place dans le monde en dépendent.

Plus de 11 millions de Français m'ont fait confiance. A l'étranger, vous avez été près de 40% à entendre mon appel et à soutenir mon projet. Je veux vous dire merci du fond du coeur.

Le deuxième tour verra s'affronter deux idées de la Nation, deux projets de société, deux systèmes de valeurs, deux conceptions de la politique.

Dans les jours qui restent avant le second tour, je ne souhaite qu'une chose : rassembler le peuple français autour d'un nouveau rêve français, celui d'une République fraternelle où chacun trouvera sa place, où personne n'aura plus peur de l'autre, où la diversité sera vécue non comme une menace mais comme une richesse.

Parce que vous vivez au contact des réalités du monde, vous percevez les défis de la mondialisation, les enjeux de ce second tour. Les valeurs qui sont les vôtres - le travail, le mérite, la prise de risque - je les partage.

J'ai une conviction : sans se renier, la France doit savoir regarder à l'extérieur de ses frontières. Elle y verra ce que peut accomplir une société d'entrepreneurs, une société qui libère l'initiative et qui récompense l'effort.

Je sais à quel point vous vous intéressez à la vie de notre pays. Pour ce second tour, j'ai besoin de vous. J'ai besoin que vous vous mobilisiez et que vous mobilisiez autour de vous. Malgré l'éloignement et parfois les difficultés pour aller voter, il faut aller chercher les voix une par une. Chaque voix des Français de l'étranger comptera.

Ne laissez personne décider à votre place. Il vous appartient de donner à la France le visage que vous souhaitez pour vous, pour vos enfants.

Je vous prie de croire, mes chers compatriotes établis hors de France, en l'assurance de mes sentiments les meilleurs.








— Nicolas Sarkozy

 Pour télécharger la lettre au format PDF, cliquez ici
Nous avons eu communication de votre adresse email par le MAE car vous êtes inscrit sur les listes électorales consulaires. Vos coordonnées n'ont été utilisées que pour l'envoi de deux messages, avant chaque tour de scrutin, et ne seront pas conservées à l'issue de l'élection présidentielle.