Lucas a eu droit a une brève visite a l'hôpital aujourd'hui.

Rien de grave et c'était prévu. Il a simplement subit une petite intervention pour lui dégager le canal lacrimal. Tout c'est bien passé de ce coté là, mais le pauvre petit en a fait voir de toutes les couleurs au personnel médical. Je dis le "pauvre petit", mais je suis presque certain qu'il l'a fait exprès. Lucas ne fait rien par hasard!

D'abord, depuis hier soir, il a reussi à nous faire une petite fièvre. Donc, comme il n'était vraiment pas en forme, il n'a rien presque rien mangé. Il s'est endormi dans mes bras vers 9h alors que je m'apprêtais à lui donner son biberon. Hop! au lit! Et le voilà qui se réveille 1h plus tard, hurlant de faim. Heureusement, j'avais toujours son lait sous la main. Il a passé le reste de la nuit le plus sagement possible, dormant jusqu'à 8 et demi, ce qui m'a bien arrangé. J'ai enfin pu dormir aussi!

Ce matin, il avait toujours un peu de fièvre, mais tout ce que nous lui avons donné au p'tit dej' est un biberon de jus de pomme. Boureaux d'enfant! C'est tout ce qu'il a été autorisé à ingurgiter jusqu'après l'opération. Vous pouvez imaginer, d'où que vous soyez, l'humeur dans laquelle cela l'a mis! Lucas n'aime pas avoir faim!

Il n'a donc pas laissé ces pauvres infirmières tranquilles une seconde lorsqu'il a fallu lui prendre la température, l'osculter, prendre sa tension ou encore le préparer pour l'anesthésie.

Pas de répis non plus lorsqu'il s'agît de l'endormir: impossible de lui poser une intra-veineuse - il n'a laissé personne lui prendre la main; pour la même raison, impossible de lui poser la sonde du moniteur cardiaque. Nous nous y sommes finalement pris à 4 et beaucoup d'efforts pour le maîtriser jusqu'à ce que le gaz anesthésiant commence à faire effet.

20 minutes plus tard le chirurgien venait nous annoncer que l'intervention s'était bien passée.

Par contre, dès son réveil, qui n'a pas tardé, Lucs nous a fait clairement comprendre que

  1. il voulait rentrer à la maison
  2. il avait extrêmement faim et qu'il ne se calmerait pas tant qu'il n'aurait pas quelque chose de décent à boire ou à manger.

Heureusement, le jus de pomme était à son goût et l'a fait patienter jusqu'au moment de son premier biberon de lait de la journée. Bien sur ensuite il ne pensait qu'à courir partout et sortir de la maison. Vous avez dit anesthésie générale?

Les émotions de la journée auront finalement eu raison de lui et il se repose maintenant du repos du juste et c'est bien merité!